dans

Ces astronomes proposent de construire un télescope de 100 mètres de large sur la Lune pour voir les premières étoiles de l’Univers

Une équipe d’astronomes de l’Université du Texas a relancé une idée abandonnée par la NASA il y a plus de dix ans: construire un télescope gigantesque sur la lune. Une assez grande pour que vous puissiez observer les premières étoiles de l’Univers, celles qui n’ont été expliquées qu’en théorie mais que nous n’avons pas vues en pratique.

L’idée serait construire le télescope sur la surface lunaire pour éviter toutes sortes de pollution lumineuse et d’interférences qui peut se produire sur Terre ou près de la Terre. Les télescopes spatiaux comme Hubble nous ont déjà montré les avantages et les avantages d’observer à partir de là sans interférence de l’atmosphère. Dans ce cas, il s’agirait d’aller encore plus loin, vers la Lune, où il n’y aurait pratiquement pas de pollution terrestre.

Le télescope il ferait environ 100 mètres de large avec un miroir liquide. L’idée initiale que la NASA a étudiée il y a quelques années faisait référence à une seule de 20 mètres de large. En plus de sa taille, il se démarquerait par une ferme solaire à côté qui offrirait de l’énergie pour le fonctionnement du télescope. Enfin, il y aurait un satellite lunaire qui collecte ces données et les renvoie sur Terre.

Prototype original de 2008. Le nouveau serait cinq fois plus gros.

Mais il y a des difficultés quand il s’agit de construire dans l’espace ou d’aller sur la Lune. Pour des raisons logistiques, il ne serait pas facile d’y transporter un gigantesque miroir en verre, donc propose d’utiliser un liquide réfléchissant, plus facile à transporter. Ils proposent également de le construire dans un cratère à l’ombre constante pour éviter les excès de chaleur. Un problème qu’ils ne savent toujours pas résoudre est celui de la poussière lunaire, un très gros problème.

Construire télescopes sur la lune n’est pas une idée nouvelle. Cette année encore, la NASA a décidé d’étudier en profondeur l’idée de construire un télescope en tirant parti de la forme d’un cratère lunaire. La Russie a également proposé de construire des télescopes sur la Lune pour protéger la Terre.

Observez l’origine de l’univers

Un télescope lunaire aurait la capacité de voir quelque chose qu’aucun autre télescope n’a vu jusqu’à présent: signes des premières étoiles qui composent l’Univers. Dans le pré-article publié par les astronomes, ils expliquent comment l’absence de pollution permettrait de voir ces étoiles. Bien sûr, en 2008, la NASA a déjà rejeté l’idée en raison du peu d’informations et d’études liées à ces étoiles.

Capture d'écran

La théorie sur ces étoiles est qu’elles ne sont nées «que» quelques centaines de millions d’années après le Big Bang. On pense également qu’ils sont des centaines de fois plus grands que notre Soleil par exemple. Cependant, en raison de la luminosité des galaxies, il est impossible de les détecter même avec les télescopes les plus puissants que nous ayons actuellement. Le télescope spatial James Webb, qui sortira prochainement et sera le plus puissant, ne pourra pas non plus les voir.

Raison d’observer ces premières étoiles? La même chose que la plupart du temps, l’Univers est étudié: comprendre notre origine. Les premières étoiles constituaient certains des éléments les plus complexes du tableau périodique et ont donc façonné l’Univers tel que nous le connaissons, en un sens. Par ordinateur et par simulations, il est possible de visualiser cela, mais l’observation directe pourrait répondre à des questions aussi basiques que leur taille réelle ou si elles sont en groupe ou individuellement.

Via | PHYS
Plus d’informations | arXiv

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Eyeslipsface "Huile essentielle Ravintsara 100 ml -PRANARÔM (0000) 100"
    " Originaire de Madagascar et appelé aussi Cinnamomum camphora ct cinéole, il pousse à l’état sauvage dans les forêts tropicales humides et peut atteindre 15 mètres. Ses feuilles sont ovales, alternes, coriaces et larges, persistantes et brillantes sur la face supérieure, rappelant son appartenance à la famille des Lauracées. La floraison a lieu de novembre à janvier et fournit une baie très caractéristique."
  • Sennheiser Casque Sans Fil SENNHEISER RS 127-8EU
    Appréciez toute la sonorité de vos musiques préférées avec ce casque Sennheiser RS 127-8. Il vous propose une utilisation sans fil en toute simplicité, une portée de 100 mètres, une recharge facile sur la base, et une autonomie d'écoute de 21 heures . Un casque pratique et confortable Avec ses larges oreillettes recouvertes de velours, ce casque permettra d'englober facilement vos oreilles et de vous fournir un son d'exception. Vous bénéficierez, grâce à son arceau et ses coussinets, d'un port facile et confortable. Aucune fatique, même après plusieurs heures d'écoute ! Son poids de 200 grammes est également un avantage. Doté de la technologie sans fil, ce casque Hi-Fi Sennheiser vous propose une réelle liberté de mouvements chez vous. Avec une portée allant jusqu'à 100 mètres du casque à la base, vous pourrez vaquer à vos occupations sans vous occuper ni de la portée, ni des câbles. La base se connectera simplement à votre source audio. Qualité d'écoute et autonomie au rendez-vous Dans la mesure où elle passe à travers les murs et les plafonds, cette technologie sans fil vous permet de bénéficier de votre musique à l'intérieur de toute la maison, et même dans votre jardin. Sennheiser offre ainsi une haute qualité de transmission pour une excellente qualité d'écoute. À noter que l'émetteur permet de gérer 3 fréquences, et donc 3 casques en même temps. Le casque dispose de 2 piles rechargeables pour une autonomie allant jusqu'à 21 heures d'écoute de musique. Il pourra se recharger quand vous le déposez sur sa base. Vous pourrez même fixer au mur l'émetteur pour gagner de