in

Ce train ultra-rapide peut vous emmener de Milan à Naples en une heure et demie

Il s’agit toujours d’un prototype, mais ses applications pratiques pourraient révolutionner le monde du transport terrestre: c’est le dernierou train à lévitation magnétique qui a été présenté et mis à l’épreuve pour la première fois de nos jours en Chine. Le train de nouvelle génération a été conçu selon une variante particulière et innovante du transport par lévitation, et dans ses futures itérations, il atteindra le vitesse maximale de 620 kilomètres par heure.

Le véhicule est né d’un projet de l’Université Jiaotong du Sud-Ouest et pour le moment il a été testé dans des conditions loin de celles qui le verront engagé dans les transports publics à l’avenir. L’inauguration s’est en effet déroulée à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, sur une piste de quelques dizaines de mètres de long; en fait, le but du test était simplement de démontrer le fonctionnement de la nouvelle technologie de propulsion des trains.

Il n’y a pas de roues sur les trains à lévitation magnétique. Le train il flotte sur les rails grâce à la force des aimants présent sur les deux composants, afin de minimiser les frottements entre le train et le sol et réduire la quantité d’énergie nécessaire à son mouvement. Cette dernière se produit toujours grâce aux aimants: les polarités des éléments présents sur le train et sur la voie changent rythmiquement, exerçant des poussées et des tractions réciproques et ultérieures, qui se traduisent par un mouvement linéaire. La forme effilée de la carrosserie, quant à elle, réduit le frottement avec l’air, permettant au véhicule d’atteindre des vitesses élevées tout en restant adhérent à la piste.

Le prototype dévoilé en Chine ajoute une technologie de lévitation basée sur supraconducteurs à haute température, qui peut créer des forces magnétiques intenses en maintenant le roulement sur lequel repose le train plus stable. La technologie permet aux véhicules de rester suspendus sans utilisation active de l’électricité et, selon les chercheurs, est particulièrement adaptée à une utilisation dans des tubes à vide tels que ceux sur lesquels l’entrepreneur Elon Musk a commencé à travailler avec le système Hyperloop: dans ces conditions, les trains similaire peut atteindre presque le double de vitesses, mais le travail pour y parvenir prendra encore des années.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂