dans

Ce n’est pas que les plus intelligents soient assis aux premiers rangs, c’est que s’asseoir devant leur donne de bonnes notes

Il y a quelque chose de fascinant dans le premier jour de cours. Si vous arrivez très tôt, vous pouvez voir comment les élèves choisissent le siège qu’ils occuperont le reste de la classe (et, très souvent, le reste du cours). Je vous promets que c’est très curieux. Quand j’enseignais à l’Université, je trouvais cela passionnant parce que vous apprenez beaucoup de gens qui regardent comment ils prennent des décisions apparemment sans conséquence.

Le mot clé ici est « apparemment », bien sûr. Car, bien que personne ne nous l’ait expliqué, nous «savons» tous que ceux qui siègent aux premiers rangs sont les intelligents, les participatifs, ceux qui veulent obtenir de bonnes notes. En revanche, ceux qui sont à l’arrière-plan (ou ceux qui sont assis sur les côtés) sont généralement les désemparés, ceux qui ne participent pas ou ceux qui n’ont aucune motivation.

Ou non. Nous avons tendance à supposer que la répartition des élèves en classe a beaucoup à voir avec leur personnalité, leur intérêt et leur potentiel. Mais que se passerait-il si c’était l’inverse? Et si place en classe aurait un impact radical sur les résultats des étudiants? Eh bien, j’ai des nouvelles: ce ne sont pas des hypothèses, sont les conclusions d’un bon nombre d’études pédagogiques.


Le smartass aux premiers rangs

L’idée de comment les mauvais élèves recherchent des angles morts dans le système L’éducation est une idée profondément ancrée dans notre culture. Augustin d’Hippone a décrit la même chose dans ses Confessions et ce n’était que la seconde moitié du troisième siècle après le Christ. Nous n’avons pas de données, mais l’Académie de Platon et le Lycée Péripatétique étaient également censés être tout un spectacle.

Par conséquent, lorsque les premières études pédagogiques ont indiqué que les élèves qui étaient assis au centre des rangées avaient tendance à participer plus en classe que ceux qui étaient assis sur les bords ou que les élèves qui étaient assis dans la moitié la plus proche de l’enseignant avaient tendance à communiquer plus avec lui que ceux à l’arrière, personne n’a été surpris.

A lire :  La police saisit 57 millions de Bitcoin, mais il ne révèle pas le mot de passe: l'argent est bloqué

4 8 février 1368 G002 Perceptions des enseignants concernant les notes et l’emplacement de la classe – Smith, Hoare et Lacey (2018)

Il n’est pas surprenant non plus d’apprendre que ces élèves des premiers rangs avaient une meilleure estime de soi que les autres: ils se percevaient comme plus intelligents et pensaient avoir une meilleure relation avec l’enseignant. Cela s’est traduit, en fin de compte, par une plus grande motivation et, surtout, de meilleurs résultats.

Mais en 1980, Stires a frappé la table (des enseignants de la moitié du monde). Leurs expériences ont montré que le phénomène des bons élèves se trouvant aux premiers rangs se produisait, que les élèves choisissent leurs propres sièges ou se voient attribuer leurs sièges au hasard. Autrement dit, ce n’était pas une question de choix des étudiants en fonction de leurs caractéristiques personnelles: c’est que l’emplacement en classe n’est pas neutreIl a eu un effet qui allait au-delà de ce que nous imaginions.

Pendant des années, les études ont donné des résultats contradictoires. Surtout parce que la recherche pédagogique pose des problèmes éthiques et méthodologiques qui rendent difficile la réalisation d’expériences solides. Mais en 2010, Marshall et Lonsoczy ont présenté une analyse gigantesque qui a analysé plus de 70 classes sur 15 ans et ils ont confirmé que les étudiants de la zone centrale des premiers rangs ont non seulement participé davantage, mais aussi obtenu de meilleurs résultats (à la fois dans les devoirs et dans les tests.

Pourquoi n’est-ce pas utilisé dans les écoles?

Priscilla Du Preez 623040 Unsplash

Ce qui était clair, c’est que, bien que les caractéristiques personnelles des élèves soient importantes, la structure même de la classe était un outil pédagogique très intéressant. Avec ces preuves sur la table, pourquoi n’est-il pas utilisé plus couramment? Je veux dire, pourquoi les enseignants n’utilisent ces réorganisations que très sporadiquement?

A lire :  Google Fit: mesurez les signes vitaux du futur à l'aide d'un smartphone Android

Nous pourrions soutenir que c’est une conséquence du sous-développement de «l’éducation factuelle» et, bien que ce soit vrai, ce ne serait pas exact. La réalité est que l’organisation des classes a un effet important, mais ce n’est pas la seule chose qui influence.

4 8 février 1368 G004 Smith, Hoare et Lacey (2018)

Si nous demandons aux élèves pourquoi ils s’assoient là où ils le font, il existe deux grands ensembles de réponses qui dessinent les deux autres grands facteurs avec une précision surprenante. Le premier de ces groupes est composé d’élèves qui répondent généralement qu’ils s’assoient là où ils le font «parce que de cette façon ils peuvent y assister sans faire d’effort», «pour éviter l’anxiété causée par l’interaction avec l’enseignant» ou «pour se sentir plus engagés à la classe ». Autrement dit, pour le caractéristiques individuelles des étudiants.

C’est quelque chose qui, comme nous le savons, a également un rôle dans la réussite scolaire. Et, justement, c’est quelque chose qui nous rend prudents avec d’éventuelles réorganisations en classe. Exposer les élèves timides ou rendre invisible la motivation peut avoir des conséquences désastreuses pour eux-mêmes (et pour toute la classe).

L’autre grand ensemble de réponses que les élèves donnent se résume comme suit: «parce que c’est là que s’assoient leurs amis». Cela semble être une trivialité, mais ce n’est pas le cas. Les études pédagogiques montrent clairement que les élèves qui s’assoient ensemble par affinité obtiennent de meilleures notes (et, en plus, ils étaient très similaires entre eux). En revanche, les élèves qui se sentent isolés ont de moins bons résultats.

Cela indique que la formation de groupes de pairs a un effet positif sur la réussite et l’engagement des élèves et c’est ce qui rend presque impossible la gestion précise des sites dans le contexte d’une classe: maintenir les groupes, s’occuper des traits personnels et répartir les positions de manière cyclique est une mission (presque) impossible.

A lire :  Sur TikTok, il n'y a pas que de la négativité: tous les défis positifs (qui ont changé des vies)

Conseils pour de meilleurs résultats

Avel Chuklanov 686867 Unsplash

Ceci, qui est un problème pour les enseignants, est une opportunité pour les étudiants. Convaincre votre groupe de classe de s’asseoir au centre des premiers rangs est une décision aussi simple que puissante pour améliorer les résultats scolaires. Quel que soit le niveau d’éducation dont nous parlons.

Ce ne sont pas les seuls trucs dont nous disposons. Comme l’explique Filip Raes, il y a des idées qui améliorent les résultats: ne pas avoir de présentations avant le cours, étudier sur un support physique, ne pas utiliser l’ordinateur portable ou prendre des notes, assister à toutes les sessions de formation ou être conscient que nous «  achetons  » c’est une opportunité d’apprendre et non un diplôme.

Image | Thomas Jeswin

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Flaminia Wc Efi Plus - NOYER MASSIF ART. 23N / C
    WC Efi Plus & nbsp. & nbsp. conçu pour le remplacement des salles de bain existantes adaptables aux systèmes d'échappement existant, il vous permet de monter la toilette au même niveau que le mur avec un siphon de sol et un siphon de mur avec l’ajout du kit incurvé se trouvant dans le boîtier corr
  • Cevrai C'est Vrai Miel Des Mille Fleurs D'été Pot 500g
    C'est Vrai Miel Des Mille Fleurs D'été Pot 500g vous ravira grâce à sa saveur unique et son délicat parfum. N'attendez plus pour régaler vos papilles !
  • Diet World C'est Moi Qui l'ai Fait Lingettes Démaquillantes Lavables + Filet de Lavage 8 unités
    C'est Moi Qui l'ai Fait Lingettes Démaquillantes Lavables Diet World permettent de se démaquiller en douceur et d'être une alternative aux cotons jetables. Très douces, elles sont composées d'u ne face en coton de bambou pour un toucher soyeux et une face en fibre de bambou pour un effet plus granuleux. A