in

Capsule SpaceX avec équipage de quatre quais avec la Station spatiale internationale

Cap Canaveral : Une capsule SpaceX transportant quatre astronautes s’est arrêtée jeudi à la Station spatiale internationale, leur nouvelle maison jusqu’au printemps.

Il a fallu 21 heures pour le vol du Kennedy Space Center de la NASA à l’avant-poste étincelant.

L’un des astronautes allemands et les trois astronautes américains ont déclaré que c’était un moment émouvant lorsqu’ils ont repéré pour la première fois la station spatiale à une distance de 20 miles (30 kilomètres) – « une vue assez glorieuse », selon Raja Chari, commandant de la capsule Dragon.

« Flotter dans l’espace et briller comme un diamant », a noté l’astronaute allemand Matthias Maurer. « Nous sommes tous très heureux, très excités. »

Tout le vol du Dragon était automatisé, Chari et le pilote Tom Marshburn surveillant les systèmes de la capsule, prêts à prendre le contrôle si nécessaire. À un moment donné, ils ont signalé ce qui ressemblait à un « bouton noueux » ou peut-être à un petit écrou mécanique flottant au-delà du champ de vision de leur caméra, mais SpaceX Mission Control a déclaré que cela ne posait aucun problème. L’amarrage s’est produit à 263 milles (423 kilomètres) au-dessus des Caraïbes orientales.

Le comité d’accueil de la station était composé de trois astronautes au lieu des sept initialement prévus. C’est parce que SpaceX a renvoyé quatre des résidents de la station lundi, après que le lancement des nouveaux arrivants a continué à être retardé.

« Je ne peux pas vous dire à quel point je suis heureux de voir ces visages souriants », a déclaré l’astronaute de la NASA Mark Vande Hei après avoir embrassé chacun des nouveaux arrivants. « Chacun d’entre nous, tous les sept, sommes amis, et nous allons devenir encore meilleurs amis avec le temps. »

Vande Hei et l’un des deux Russes à bord sont à mi-chemin d’une mission d’un an qui ne se terminera qu’en mars.

Alors que Chari, Marshburn, Maurer et l’astronaute de la NASA Kayla Barron s’adaptaient à l’apesanteur – tous sauf Marshburn sont des débutants dans l’espace – l’équipage précédent s’adaptait à la vie sur Terre. « La gravité craint, mais on s’y habitue lentement », a tweeté l’astronaute japonais Akihoki Hoshide.

Le nouvel équipage passera les six prochains mois à la station spatiale et, pendant ce temps, accueillera deux groupes de touristes en visite. La Russie lancera le premier groupe en décembre et SpaceX le second en février.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂