mardi, avril 23, 2024
AccueilSérie TV / FilmBecoming Elizabeth : la série qui dévoile une histoire méconnue du leader...

Becoming Elizabeth : la série qui dévoile une histoire méconnue du leader emblématique

S’il y a un assaisonnement substantiel dans une série ou un film qui le rend différent des autres histoires, c’est qu’il est basé sur des événements réels. Plonger dans la vie de personnages aussi saisissants est plus qu’intéressant. Et le cas de Devenir Elisabeth est, sans aucun doute, l’un d’entre eux. La série originale de StarzPlay créé par Anya Reiss et mettant en vedette Alicia Von Rittbergs’attache à raconter ce que l’adolescence et la jeunesse de Elisabeth I, plusieurs années avant qu’elle ne devienne l’une des reines les plus importantes de l’histoire de l’Angleterre. Si vous aimez les séries historiques, cette production sera super alléchante. Ici, on vous dit ce qu’on a pensé de cette histoire et ce qu’on a le plus aimé.

Le parcours d’Elizabeth I : une histoire peu médiatisée sur sa jeunesse

Pour comprendre un peu comment la série débute, il est crucial de se situer dans le temps et dans l’espace, afin de comprendre le contexte socio-politique dans lequel vivait l’Angleterre. Bien que l’année ne soit pas précisée, l’histoire commence avec la mort du roi Henri VIIIpère de Élisabeth I et connu pour être le promoteur de la réforme de l’église du pays qui a définitivement laissé le catholicisme derrière lui. Maintenant, pourquoi Elizabeth ne prend-elle pas le relais ? Henri VIII s’est marié six fois avec : Catherine d’Aragon, Anne Boleyn (mère d’Elizabeth I), Jane Seymour, Anne de Clèves, Catherine Howard et Catherine Parravec qui il n’eut pas d’enfants comme avec Cleves et Howard.

Dans Devenir Elisabeth juste les noms de Aragon, Parr et Seymour ils sont importants. Bien que cette dernière n’apparaisse pas dans la série (puisqu’elle était décédée dix ans plus tôt), elle est la mère d’Edouard VI, le garçon de 9 ans qui est couronné roi après la mort de son père et la raison pour laquelle Elizabeth I n’accède pas au trône à cette époque. À l’époque, il était « priorisé » que le premier héritier soit un homme, quel que soit son âge.

D’un autre côté, la situation d’Elizabeth n’était pas exactement la même que celle de ses frères. La jeune femme, qui avait environ 14 ou 15 ans, étant la fille de Anne Boleyn, qui avait été décapité -en 1536- pour prétendue trahison contre la couronne, n’était pas bien vu parmi l’aristocratie. Cependant, sa belle-mère et dernière épouse de son père, Catherine PARRjoué dans la série par Jessica Raine, ont collaboré pour lui donner la place et l’affection qu’il méritait, du moins jusque-là. C’est que ce lien se fissure à cause de Thomas Seymourinterpreté par Tom Cullen. Cet homme politique, en plus d’être le frère de Jane Seymour, était l’amant de Parr, bien avant la mort d’Henri VIII.

Comme le montre la production de StarzPlay, la relation entre eux était profonde et intense. Mais d’un moment à l’autre et avec l’arrivée d’Edward sur le trône, Thomas commence à remarquer Elizabeth. On a peu parlé de ce lien interdit dans l’histoire de celle qui deviendra plus tard reine, mais c’est certainement l’une des intrigues centrales de cette série. L’attention de Seymour pour Elizabeth commence à se montrer à Parr, qui éloigne bientôt la jeune femme de la famille.

C’est pourquoi le titre de la série a beaucoup de sens. Car, à un moment donné, toute la haine et le mépris auxquels Elizabeth doit faire face à ce stade de sa vie, d’abord, exposent ses vulnérabilités. Pourtant, c’est le point de départ qu’elle utilise pour se transformer et refaire surface avec une force admirable qui ferait logiquement sa reine des années plus tard. Bien sûr, ce chemin n’est pas facile. Pour être ce leader, elle doit défier le machisme et les préceptes typiques de l’époque où l’on disait aux femmes comment agir. Sa ténacité et sa détermination l’aident à rejeter cela à juste titre et à se révéler ainsi au monde entier.

Devenir Elisabeth Ce n’est pas qu’une série historique. Le regard de son créateur, réalisateur et scénariste, le dramaturge anglais Anya Reiss, est essentielle ici, puisque sa proposition consiste à montrer ces personnes comme des êtres humains avec des erreurs, des lacunes et des réussites. Mais aussi exposer leurs misères dans la poursuite d’accumuler du pouvoir et d’avoir le contrôle.

Il est à noter que le rythme narratif utilisé est celui indiqué pour ce type de récit. Les dialogues peuvent parfois être lents et complexes, mais c’est ce qui invite le spectateur à en savoir plus sur ces personnages en détail, au cas où ils ne le sauraient déjà.

Toujours sur l’aspect technique, la direction de la photographie en charge de Lukasz Gutt et Tony Miller Il convient également de le souligner, ainsi que les costumes et la mise en scène, toujours aussi essentiels dans les productions de ce style.

Mais, bien sûr, il faut dire que les performances sont les meilleures de tout le spectacle. Commençant par Alicia Von Rittbergl’actrice allemande de 28 ans connue pour son rôle dans le film fureur, qui se charge de la difficile tâche de donner vie à un personnage aussi emblématique que celui-ci et le fait avec brio. De l’accent, des gestes et des regards, vous pouvez percevoir le travail que l’interprète s’est proposé de réaliser avec Reiss pour être Elizabeth I.

D’autre part, le lien qu’il entretient avec Seymour est très bien développé grâce aussi à l’accompagnement de Tom Cullen (Miroir noir). L’acteur transmet dans ce personnage ce mystère, cet opportunisme et cette séduction avec lesquels il aurait pu jouer pour gagner la confiance de la jeune Elizabeth. Raine fait de même avec Parr et Romola GaraïSans aucun doute, il est également impeccable. Seulement pour la voir en reine impitoyable Marie, fille de Catherine d’Aragon, il faudra s’armer d’un peu de patience, car sa présence devient plus importante vers le milieu de la série.

Devenir Elisabeth il a huit épisodes et le premier est déjà disponible sur StarzPlay. Les prochaines seront renouvelées tous les dimanches.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur