in

Bande-annonce de Moonfall : Halle Berry sauve la Terre dans l’épopée désastreuse de Roland Emmerich

Pas besoin de faire vos valises pour une visite de la lune, « En 2022, la lune vient à nous. » Dans le nouveau thriller de science-fiction de Lionsgate Chute de lune, Jo Fowler (Halle Berry) convainc enfin les pouvoirs en place qu’elle a un plan pour nous sauver de la lune, qui est tombée hors d’orbite. Elle et son équipe sont parties en mission pour sauver notre plante, mais découvrent que non seulement la lune n’est pas faite de fromage, mais elle a quelques astuces dans ses manches de lune.

Le synopsis officiel se lit comme suit : « La Lune. Elle contrôle nos nuits, nos jours, les saisons et les marées de nos océans. Et depuis le début de l’humanité, ses phases étaient le symbole de l’illumination, de la connaissance intérieure – et de notre propre immortalité. Jusqu’à ce que maintenant. Soudainement et sans avertissement, une force mystérieuse fait sortir la Lune de son orbite autour de la Terre et l’envoie sur une trajectoire de collision avec la vie telle que nous la connaissons. Quelques semaines seulement avant l’impact, et contre toute attente, une équipe hétéroclite lance un dernier -abandonner la mission dans l’espace, laissant derrière eux tous ceux qu’ils aiment et risquant tout pour atterrir sur la surface lunaire, percer ses secrets et sauver notre planète de l’annihilation. Mais d’abord, ils doivent combattre une puissance inconnue et insondable qui défiera tout ce que nous savons sur le la lune, l’univers et nous-mêmes. »

Aux côtés de Halle Berry, L’excellent casting comprend Patrick Wilson en astronaute, Brian Harper, Michael Peña en Tom Lopez, John Bradley en notre théoricien du complot KC Houseman, Charlie Plummer en Sonny Harper et Donald Sutherland en Holdenfield. Tu sais quand ils ne t’appellent que par ton nom de famille, tu es le méchant. Diriger et co-écrire cette aventure spatiale épique, et je suis sûr de me sentir comme chez moi avec Le jour de l’indépendance et Le surlendemain à son actif, Roland Emmerich.

Interrogé sur la naissance de ce film, Roland Emmerich répond: « C’était un projet que je voulais faire depuis longtemps », explique Emmerich. « C’est né de ma fascination pour la lune. C’est un film avec une grande idée. Quand vous lisez sur la lune et apprenez à quel point elle est particulière… c’est l’objet le plus étrange à bien des égards. Il n’y a pas d’autre lune aussi étrange dans le système solaire. »

« Si vous aimez mes films, vous aimerez ce film. C’est un peu comme 2012 et Le jour de l’indépendance. C’est un mélange des deux, mais sans élément extraterrestre. Il y a un gros rebondissement à un moment donné, mais je ne veux pas le révéler maintenant. J’avais une idée très précise du ton que je voulais sur ce film. Tous mes films ont de l’humour et ne se prennent pas trop au sérieux. Le relief comique est important dans les grands films. Regarde l’original Guerres des étoiles. Ou tous les films Marvel. Il faut aussi rire. »

« Je vois ce film comme ayant un potentiel de franchise », déclare Emmerich. « Je n’ai jamais fait ça avant. Sur Le jour de l’indépendance, on en a fait une autre parce que le studio l’a demandé, et en fait, j’ai une troisième partie si le studio est intéressé. j’avais vu Porte des étoiles comme une trilogie mais cela n’a pas abouti. Donc tous mes films sauf un ont été autonomes. » Moonfall ouvre le 4 février 2022, en IMAX !

Sujets : Chute de lune

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂