dans

Au moins 22 personnes arrêtées à Paris lors des nouvelles manifestations contre la loi sur la sécurité

, 5 décembre () –

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de 90 villes françaises à nouveau ce samedi pour protester contre la loi sur la sécurité mondiale et les violences policières, un appel qui s’est joint aux mobilisations ouvrières appelées à la précarité, et qui pour l’instant c’est Ils repartent avec au moins 22 détenus et de fortes émeutes à Paris.

La manifestation de Paris, qui a débuté à la Puerta de Lilas sous le slogan «Pour les droits sociaux et la liberté» et a eu une large participation, y compris de nombreux militants du mouvement des «gilets jaunes».

Au fil des minutes, la tension et les émeutes ont augmenté. Les images capturées par la télévision française incluent des voitures en feu et des vitrines endommagées, au milieu de colonnes denses de fumée noire.

En plus de transmettre le bilan du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la police a averti les manifestants de ne pas placer de barricades pour que le chaos du week-end dernier ne se répète pas.

Les manifestants ont également scandé des slogans qui comprenaient « Macron, ça suffit! » ou «Loi sur la sécurité, non, non. Sécurité sociale, oui, oui», et il tenait des pancartes disant «Darmanin démissionne» ou «France: terre des droits de la police».

Le leader de La Francia Insumisa, Jean-Luc Mélenchon, a participé à l’événement marseillais. Le leader de gauche a appelé à «jeter» la loi sur la sécurité. «Il n’y a pas de honte à reculer», a-t-il soutenu depuis un ancien hamburger américain devenu une soupe populaire.

« A Marseille, cet événement prend un sens particulier puisque, malheureusement, nous ne disposons d’aucun enregistrement vidéo qui nous permette de mieux comprendre » comment Zineb Redouane, octogénaire est décédée le 2 décembre 2018 dans un hôpital, 24 heures après avoir été frappée par une bombe lacrymogène tirée par la police alors qu’elle était chez elle.

A lire :  La France et le Royaume-Uni vont redoubler leur présence policière dans la Manche pour réduire les migrations

Selon le projet de loi, la publication d’images des forces de l’ordre « dans le but de nuire au bien-être physique ou mental des agents » pourrait être condamnée à une amende allant jusqu’à 45 000 euros et à un an de prison. Le parti gouvernemental, La República en Marcha, a déjà promis de reformuler les points les plus controversés du texte.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • peugeot Moulin à poivre Paris 22 cm - Bordeaux
    Moulin à poivre de Peugot. Le moulin à poivre est reconnaissable à la bordure noire sur le bouton. Maquette en bois aux formes rondes. 6 réglages de mouture.
  • peugeot Moulin à sel de Paris 22 cm - Marron
    Moulin à sel de Paris de Peugeot en bois. Ce moulin à sel d'aspect classique possède un bouton en métal sur le dessus. Le modèle est reconnaissable à la bordure blanche sur le bouton.
  • Nos Ancêtres les Gaulois, 4ème Menu duo ou festin sur l'Île Saint-Louis au restaurant Nos Ancêtres Les Gaulois pour 2 personnes
    Restaurant à la décoration typiquement “gauloise” situé au cœur du Paris historique sur l’Île Saint-Louis
The Mandalorian Vient De Résoudre Un Grand Mystère De La

The Mandalorian vient de résoudre un grand mystère de la saison 1 avec une révélation surprenante

Mini Développe Déjà Un John Cooper Works 100% électrique

MINI développe déjà un John Cooper Works 100% électrique