in

Apple et Amazon accusés de collusion pour augmenter artificiellement les prix de l’iPhone et de l’iPad, font face à des poursuites

Apple et Amazon font face à un nouveau recours collectif qui accuse les deux géants de la technologie de s’entendre et de tromper les clients en augmentant artificiellement le prix des iPhones et des iPads.

Apple et Amazon accusés de collusion pour augmenter artificiellement les prix de l'iPhone et de l'iPad, font face à des poursuites

Le procès allègue qu’Apple et Amazon se sont associés pour porter le nombre de vendeurs tiers de produits Apple sur Amazon Marketplace d’environ 600 à seulement sept vendeurs utilisant des méthodes anticoncurrentielles. Crédit image : AFP

Le procès, déposé devant le tribunal de district américain du district ouest de Washington, accuse Apple et Amazon de travailler ensemble pour « étouffer la concurrence » en éliminant les revendeurs Apple tiers sur Amazon Marketplace, ce qui permet à certains vendeurs « spéciaux » sur la plateforme de prix de l’iPhone comme ils le souhaitent.

Cette nouvelle action collective Un procès antitrust vise Apple et Amazon, affirmant que les deux sociétés se sont associées sur un « accord horizontal illégal pour éliminer ou au moins réduire considérablement la menace concurrentielle posée par les marchands tiers ».

Cet accord « a fait passer le nombre de vendeurs tiers de produits Apple sur Amazon Marketplace d’environ 600 à seulement sept vendeurs ». Le procès est centré sur un accord de 2019 entre Apple et Amazon, qui a vu Apple établir une vitrine officielle sur Amazon pour la première fois. Depuis lors, d’autres détaillants ou revendeurs ont été empêchés d’une manière ou d’une autre de vendre les produits Apple.

Le recours collectif est mené par Hagens Berman, le cabinet d’avocats qui a ciblé Apple à plusieurs reprises dans le passé. Plus particulièrement, Hagens Berman a poursuivi avec succès Apple pour la fixation des prix des livres électroniques en 2013, entraînant des paiements directement aux clients. La société a également représenté de petits développeurs dans un recours collectif contre Apple, qui a conduit à un règlement de 100 millions de dollars. Les avocats se battent également contre une action en justice antitrust d’Apple Pay au nom des banques.

Selon Hagens Berman, Apple a proposé, et Amazon a accepté, de limiter le nombre de revendeurs dans chaque pays à 20 au maximum. Ce seuil arbitraire et purement quantitatif excluait même les revendeurs agréés des produits Apple.

Selon le procès, les données disponibles indiquent qu’il y avait au moins 100 revendeurs uniques proposant des iPhones et au moins 500 revendeurs d’iPads sur la plate-forme d’Amazon avant l’accord, et après, il n’en restait plus que sept, soit une diminution de 98% des tiers Revendeurs de produits Apple. Hagens Berman encourage les personnes qui ont acheté un iPhone ou un iPad à partir de la « Buy Box » sur Amazon à partir de janvier 2019 à contacter l’entreprise, affirmant que ces personnes « peuvent avoir trop payé et peuvent avoir droit à une indemnisation en vertu des lois sur les droits des consommateurs.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂