jeudi, juillet 11, 2024
AccueilTechAmazon lance une enquête sur le scraping de contenus par Perplexity AI

Amazon lance une enquête sur le scraping de contenus par Perplexity AI

Amazon s’attaque à la start-up Perplexity AI.

Amazon est actuellement en train de vérifier si la startup en intelligence artificielle Perplexity AI a illégalement extrait des contenus en ligne, notamment de grands sites d’informations, sans autorisation.

Lire aussi :

Accusations de scraping sans consentement

La controverse a été déclenchée par une enquête de WIRED, affirmant que Perplexity AI, qui utilise les serveurs d’Amazon Web Services (AWS), aurait récupéré des contenus de sites interdisant de telles pratiques. Samantha Mayowa, porte-parole d’Amazon, a confirmé que l’entreprise examinait ces allégations pour s’assurer du respect de ses conditions de service, qui interdisent les activités abusives et illégales.

Gratuit sur ChatGPT cette semaine : Une avalanche de services nouveaux qui vont révolutionner votre navigation sur le net

La défense de Perplexity AI

En réponse aux accusations, Sara Platnick, porte-parole de Perplexity, a insisté sur le fait que les services contrôlés par leur société n’enfreignaient pas les conditions de service d’AWS. Elle a affirmé que la startup ne pratiquait pas le crawling de sites web de manière non conforme.

Soutien et controverses

Perplexity AI, basée à San Francisco, a bénéficié du soutien de plusieurs investisseurs technologiques de renom, dont Jeff Bezos, fondateur d’Amazon. Toutefois, la startup se retrouve sous les feux de la critique suite à des accusations récentes de plagiat, notamment pour avoir publié une synthèse d’article similaire à une enquête de Forbes sans mentionner la source ni demander l’autorisation.

Déclarations contradictoires et défense de la stratégie de contenu

Le PDG de Perplexity, Aravind Srinivas, a vigoureusement défendu les pratiques de sa société, affirmant que Perplexity n’avait « jamais volé de contenu à quiconque ». Selon lui, l’entreprise se contente d’agréger ce que produisent les systèmes d’IA d’autres entreprises. Cependant, face à la critique de Forbes concernant la nécessité de mieux mettre en évidence les sources, il a admis que la startup avait ajusté ses pratiques pour mieux souligner les origines des contenus utilisés.

Conséquences potentielles et implications pour l’avenir

Cette enquête pourrait avoir des implications significatives non seulement pour Perplexity AI mais également pour l’ensemble de l’industrie de l’IA, soulignant la nécessité de normes éthiques plus strictes dans le développement et l’exploitation des technologies d’intelligence artificielle. La manière dont Amazon et d’autres acteurs majeurs réagiront pourrait redéfinir les pratiques commerciales et opérationnelles dans le domaine de l’IA.

Les voitures autonomes surpassent les conducteurs humains… sauf dans ces 2 cas

Cet article explore la situation actuelle de Perplexity AI, une startup de recherche en intelligence artificielle, confrontée à des accusations de scraping de contenu sans autorisation. Les implications de ces accusations sont profondes, car elles mettent en lumière les défis éthiques et légaux associés aux technologies d’IA et leur utilisation commerciale.

Top Infos

Coups de cœur