in

Alex Wolff parle de la douleur qu’il a ressentie sur le tournage de « Héréditaire »

L’année 2018 a été une année intéressante pour les amateurs de films d’horreur en présentant les débuts d’Ari Aster, qui, malgré n’avoir que deux films dans le genre, s’est positionné comme l’une des voix les plus intéressantes et prometteuses du genre parmi les cinéastes de sa génération, grâce à la maîtrise avec laquelle il moule ses personnages dans des environnements étouffants.

« Héréditaire » est le nom du film avec lequel Aster s’est fait connaître dans le monde. Avec un casting stellaire couronné par la présence de Toni Collette et Gabriel Byrne, l’histoire est racontée d’une famille qui commence à traverser des moments difficiles après la mort de sa grand-mère, laissant la stabilité physique et émotionnelle de ses membres dans un état de fragilité.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Le redémarrage de « L’Exorciste » sera le début d’une trilogie

Le jeune acteur Alex Wolff, qui revient au genre de l’horreur dans « Old », le nouveau film de M. Night Shyamalan, a partagé son expérience traumatisante en filmant les débuts d’Ari Aster, assurant que ce film « lui a fait autant de dégâts qu’un film peut le faire ». fais-le « .

Dans une nouvelle interview avec Looper, Wolff a révélé qu’il commençait à souffrir de manque de sommeil et de certains effets psychologiques, s’assurant que la bande affectait vraiment ses sens. « C’est très difficile parce qu’en tant qu’acteur, vous ne voulez vraiment pas avoir l’air prétentieux ou trop sérieux », a-t-il déclaré. « Parce que nous avons un travail exigeant à bien des égards, mais celui-ci, émotionnellement, était l’un des plus difficiles. »

Il faisait partie de ceux qui ont vraiment fait de la gymnastique mentale sur mon bien-être émotionnel.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Titane : regardez l’avant-première obsédante du grand gagnant à Cannes

Alex Wolff a également un second rôle dans « Pig », un film dans lequel il a joué aux côtés de Nicolas Cage, qu’il a qualifié dans un entretien avec NME de « l’un de ses meilleurs amis au monde », en plus d’assurer qu’il s’agit de « L’un des meilleurs acteurs qui ait jamais vécu. »

Après la sortie de « Midsommar » en 2019, Ari Aster travaille déjà sur « Disappointment Blvd. », son troisième long métrage dans lequel il a obtenu la participation de l’oscarisé Joaquin Phoenix comme personnage principal. Le film sera à nouveau financé par la maison de production A24 et, pour l’instant, n’a pas de date de sortie officielle.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂