in

3 séries que les critiques ont rejetées et qui sont aujourd’hui très populaires

Curiosités

Bien que les critiques ne soient pas toujours favorables à la fiction, les gens ne sont pas toujours d’accord avec leurs positions. Nous vous parlons de deux productions qui, bien que les « spécialistes » ne les aient pas tellement aimées, ont conquis le cœur des fans.

Federico Carestia

Mary-Kate Olsen et Tahj Maury dans Full House.©IMDBMary-Kate Olsen et Tahj Maury dans Full House.Federico Carestia

Está claro que el mundo de la crítica muchas veces ayuda a que una persona decida ver una serie o película, o directamente la evite, así como también hay otras tantas en las que prefieren correr sus riesgos y no les interesa lo más mínimo lo que dice la presse. Souvent, cela a à voir avec leurs décisions influencées par une star de Hollywood qu’ils aiment voir dans n’importe quoi, ou pour une question de confort, comme dans Netflix, qui est aujourd’hui la plateforme la plus installée au monde.

Avec les réseaux sociaux et Internet, l’écart entre les opinions des gens et les critiques est devenu encore plus évident. il suffit de se promener Twitter ou Instagram pour trouver des avis qui sont parfois à des années-lumière de ce que disent les fameux « spécialistes » d’une production. Pour cette raison, nous vous parlons de trois séries qui, bien qu’elles n’aient pas l’approbation des critiques, sont appréciées par le public du monde entier.

Émilie à Paris

Le cas de la série avec Lily Collins c’est plus qu’étrange. C’est une production qui a été détruite par les critiques et le public à la fois. Cependant, une situation particulière se produit : tout le monde dit qu’il le déteste mais tout le monde s’assoit pour le regarder dès sa sortie. pour quelque chose Netflix il a compris qu’au-delà des questions que le premier épisode avait, ils pourraient en faire un second; pour une consommation ironique ou autre, les gens le verront de la même manière.

Maire de Kingstown

Créé en novembre par Paramount+ et avec la notoriété de Jérémy Renner, récemment en vogue pour sa série de merveille, Il était évident que la série allait être vue au-delà de ce que disaient les spécialistes. Les drames en prison ont une audience presque garantie et les fans ont pris sur eux de le préciser dans Tomates pourries qu’ils ont aimé ce qu’ils ont vu. Alors que les critiques lui ont donné une cote d’approbation de 32%, pour le public, le premier opus méritait 89%. Plus de 60 points de différence !

Full house

Cette semaine, on a beaucoup parlé de Full house pour le triste départ de Bob Saget, l’un des acteurs qui faisait partie de la sitcom qui a débuté dans les années 1980. Et s’il s’agit du début, alors qu’aujourd’hui personne n’hésiterait à se souvenir affectueusement de cette série, il suffit de lire quelques critiques publiées en 1987 pour voir comment la critique l’a détruite. Robert Laurence à partir de L’Union-Tribune de San Diego il a dit que « c’était pas pour rire », tandis que John O’Connor à partir de New York Times a souligné que c’était « une situation prévisible après l’autre » Oui Howard Rosenberg à partir de Temps de Los Angeles assuré qu’il n’avait pas « le rire ou la vie ».

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂