dans

2 nourrissons ont inhalé des cellules cancéreuses de mères pendant la naissance

Deux nourrissons au Japon peuvent avoir développé cancer du poumon après avoir inhalé des cellules cancéreuses de leur mère à la naissance, selon un nouveau rapport de cas.

Environ 1 bébé sur 1 000 naît de mère atteinte d’un cancer, mais seulement un nouveau-né sur 500 000 développe un cancer de sa mère. Bien que ces cas soient extrêmement rares, les chercheurs savaient que le transfert peut se produire si des cellules cancéreuses, voyageant dans le sang de la mère, pénètrent dans le placenta.

Aujourd’hui, des chercheurs japonais ont identifié une voie de transmission jusqu’alors inconnue: deux nourrissons nés de mères avec cancer du col de l’utérus peut avoir développé un cancer du poumon après avoir «aspiré» des cellules tumorales présentes dans le liquide amniotique, les sécrétions ou le sang du col de l’utérus, ont écrit les auteurs dans une étude de cas publiée le 7 janvier dans Le New England Journal of Medicine.

En relation: 27 rapports de cas médicaux les plus étranges

Les cas concernaient un garçon de 23 mois qui s’est rendu dans un hôpital local au Japon avec une toux qui ne s’est pas calmée pendant deux semaines et un garçon de 6 ans qui est allé à l’hôpital avec des douleurs thoraciques. Les deux garçons ont reçu un diagnostic de cancer du poumon.

La mère du garçon de 23 mois a reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus trois mois après la naissance du garçon, mais elle avait probablement une tumeur au moment de sa naissance. Le garçon et la mère ont été traités par chimiothérapie, différents médicaments et chirurgies pour enlever les tissus cancéreux; et tandis que le cancer du garçon a disparu, la mère a progressé et a conduit à sa mort cinq mois plus tard.

A lire :  Un trésor d'ondes gravitationnelles révèle des dizaines de crashs de trous noirs

La mère du garçon de 6 ans avait une tumeur cervicale connue au cours de sa grossesse, mais qui était considérée comme stable et qui n’a donc pas été traitée à l’époque, selon le rapport. Après l’accouchement, une biopsie a révélé qu’elle avait un cancer du col de l’utérus; elle est décédée deux ans après une opération chirurgicale pour enlever la tumeur. Le garçon a subi chimiothérapie entre autres traitements et a eu son poumon gauche enlevé; il a été suivi pendant 15 mois après son opération et est resté sans cancer, selon le rapport.

Pour comprendre la relation entre les tumeurs chez les mères et leurs enfants, les chercheurs ont comparé les tissus tumoraux et les tissus normaux des deux jeunes patients et de leurs mères, en recherchant spécifiquement des mutations dans 114 gènes liés au cancer. Ils ont découvert que les tumeurs pulmonaires des garçons avaient de nombreuses similitudes génétiques avec les tumeurs cervicales des mères.

Les tumeurs des garçons n’avaient pas le Y chromosome – l’un des deux chrosomes sexuels transmis de père en fils – ce qui signifie que la tumeur a probablement été héritée des mères. Ils ont également découvert que les tumeurs avaient des caractéristiques similaires aux tumeurs trouvées chez chacune des mères des garçons, telles que des mutations qui se produisent dans des cellules appelées cellules somatiques qui ne sont généralement pas transmises aux enfants. Les tumeurs du poumon contenaient également de petites mutations génétiques similaires à celles de la mère qui n’ont pas été trouvées dans les autres tissus de l’enfant. Les tumeurs des deux garçons contenaient également l’ADN du virus du papillome humain (HPV), qui causerait la plupart des cas de cancer du col de l’utérus.

A lire :  Mars et ses lunes dans une magnifique résolution 8K: le Japon enverra le premier vaisseau spatial avec une caméra Ultra HD sur Mars en 2024

« L’examen génomique détaillé et la comparaison des cellules cancéreuses de la mère et de l’enfant fournissent des preuves sans ambiguïté » que les deux tumeurs proviennent du même clone, ou groupe de cellules identiques, a déclaré Sir Mel Greaves, directeur fondateur du Center for Evolution and Cancer à L’Institut de recherche sur le cancer de Londres, qui ne faisait pas partie de l’étude. « L’histoire est très crédible. »

Parce que ces patients ont développé des tumeurs spécifiquement dans les poumons et non à travers le corps comme cela est courant dans la plupart des autres cas documentés de propagation du cancer de la mère à l’enfant, les nourrissons ont probablement «aspiré» leurs cellules tumorales de leur mère pendant la naissance, ont écrit les auteurs.

Il est « plutôt probable mais pas prouvable » que c’est ce qui s’est passé, a déclaré Greaves à 45Secondes.fr dans un e-mail. Bien qu’extrêmement rares, ces cas indiquent qu’il est possible de transmettre le cancer aux nourrissons lors de la naissance, c’est pourquoi les auteurs recommandent Césariennes pour les mères atteintes d’un cancer du col de l’utérus.

«Il s’agit d’un rapport très intéressant», a déclaré le Dr Theodore Laetsch, oncologue pédiatrique et directeur du programme des tumeurs malignes très rares à l’hôpital pour enfants de Philadelphie, qui n’a pas non plus participé à l’étude. Il est « clair d’après les données génétiques que les cancers des deux nourrissons provenaient du cancer de leur mère ».

Mais « je pense toujours qu’il est possible que le cancer ait traversé le placenta comme cela a été décrit chez d’autres patients et que les cellules cancéreuses ne se sont développées que dans les poumons pour d’autres raisons », a écrit Laetsch dans un e-mail à 45Secondes.fr.

A lire :  Ces 9 groupes d'idoles sont actuellement les plus riches en K-Pop

Publié à l’origine sur 45Secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Bébé Confort Laika 2 Poussette Ultra Compacte Légère Et Citadine De La Naissance
    Laïka, la poussette Bébé Confort citadine, super compacte et confortable Compatible avec tous les sièges auto cosis Bébé Confort et la nacelle non sécuritaire Laïka pour une utilisation de la naissance jusqu'à 3,5 ans Très légère (7.5Kg seulement) et facile à transporter grâce à sa anse d'épaule
  • Guigoz Lait 1er âge dès la Naissance 1kg
    Le Lait Guigoz 1er Age convient aux nourrissons dès leur naissance quand ils ne sont pas allaités au sein, conformément à la réglementation. Guigoz Lait 1er Age apporte la juste dose de protéines indispensables à la croissance de bébé. Il est enrichi en fer, en vitamines et en minéraux essentiels pour couvrir
  • Guigoz Lait 1er âge Dès la Naissance 800g
    Guigoz Lait 1er âge convient aux nourrissons dès leur naissance quand ils ne sont pas allaités au sein, conformément à la réglementation. Avis important : Le lait maternel est, pour chaque nourrisson, l'aliment qui lui convient le mieux. Toutefois, si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas allaiter, votre