jeudi, juillet 18, 2024
AccueilTech13 courtes séries de science-fiction à regarder en une seule séance et...

13 courtes séries de science-fiction à regarder en une seule séance et disponibles en streaming

Nous n’avons pas de temps à perdre, précisément. C’est pourquoi nous vous proposons quelques séries de science-fiction que vous n’aurez pas de mal à dévorer d’un seul coup ou un peu plus. Série d’une seule saison, d’épisodes courts ou indépendants, parfait pour quand vous voulez passer un après-midi entier à regarder une longue histoire … mais cela ne vous obligera pas à passer deux mois devant la télévision. Voici nos suggestions pour une bonne frénésie de streaming de science-fiction.

‘Appels’

La surprise de l’année est ce bijou exclusif Apple TV + inspiré d’un concept de Canal + France, mais que Fede Álvarez (‘Don’t Breath’) a mis en anglais en améliorant la finition visuelle: une série d’ondes et de fréquences qui servent à la fois à accompagner les voix toujours entendues et lues à l’écran comme pour illustrer ce qui se passe. Dans ce cas, une série d’événements étranges apparemment isolés mais qui ont à voir avec une perturbation du temps. Une merveille qui a plus à voir avec une fiction audio qu’avec un film et dont le seul obstacle est qu’il faut être prêt à lire les textes en anglais.

‘Amour, mort et robots’

Même en ayant deux saisons, l’ensemble est suffisamment court pour être consommé en un après-midi. De plus, comme chaque épisode est indépendant, si vous restez à mi-chemin, absolument rien ne se passe. Tim Miller et David Fincher sont les créateurs de ce série animée qui touche une grande variété de styles, bien que la plupart décrivent des futurs sombres et dystopiquess, et l’interaction avec des intelligences artificielles de types très différents.

‘Miroir noir’

Irrégulier mais essentiel. Cette vision pessimiste et étrangement visionnaire de l’avenir (Waldo était Trump!) Il a des épisodes meilleurs et pires, mais cela vaut la peine de le vérifier de temps en temps, ou de s’y plonger si vous ne l’avez pas déjà fait avant que. Peut-être que les cinq saisons sont excessives (bien que la plupart ne soient que trois ou quatre épisodes), mais les picorer est un plaisir. Oh, et bien sûr, n’oubliez pas le spécial interactif «Bandersnatch».

‘Alice au pays des frontières’

Adaptation d’image réelle de un anime qui joue avec l’idée de faire passer les codes et les comportements des jeux vidéo dans le monde réel, le tout avec le rythme et la capacité constante de surprendre de la série japonaise. Ici, un groupe d’amis est piégé dans une réalité virtuelle qui les soumet à des tests constants auxquels ils devront essayer de survivre. Frénétique et insensé.

‘Eden’

Nous pourrions recommander des dizaines de séries animées que vous pouvez regarder dans un après-midi (peut-être que nous le ferons dans le futur), mais gardons-en une à titre d’exemple: «  Eden  » vient d’arriver sur Netflix et il nous emmène dans une ville avec le même nom où les humains ont disparu depuis des milliers d’années. Mais un jour, un bébé apparaît, qui est secrètement soigné par deux robots jusqu’à ce que, lorsqu’elle grandit et devienne une fille, elle décide de découvrir quelle est son origine.

‘Un moyen’

Bien que la série ait été annulée après une seule saison, cette saison est parfaitement agréable en tant que grand drame de création d’espace avec Hilary Swank. Un astronaute doit abandonner sa famille sur Terre pour affronter une mission de trois ans colonisant Mars. La séparation de votre famille et la préparation intense qui vous attend sont quelques-uns des défis auxquels vous devrez faire face.

‘Tron: soulèvement’

Faites très attention à cette magnifique série animée basé sur les deux films d’action réelle et a été produit pour accompagner la première du deuxième. Il a été annulé après sa superbe première saison, mais nous avons ce brillant événement numérique en 19 formidables chapitres, où nous contemplerons en détail une nouvelle rébellion contre le dictateur de La Red avec tout l’attirail de la franchise: disques, motos et beaucoup de néons.

Les rêves électriques de Philip K. Dick

Après un peu dans le sillage de «  Black Mirror  », Amazon a voulu créer sa propre série d’anthologies de science-fiction, et Pour cela, il a eu recours aux histoires inadaptées de l’un des plus grands du genre: Philip K. Dick. Bien que l’ensemble soit irrégulier, la série est parfaite pour plonger dans l’univers de l’auteur et découvrir d’autres thèmes récurrents dans son travail qui vont au-delà des délires paranoïaques.

«Histoires en boucle»

Une série d’un genre différent, inspirée des créations visuelles du peintre Simon Stålenhag, et où l’on nous raconte les expériences d’une série de les gens qui vivent autour de la boucle, une machine capable de déformer le temps et l’espace d’une manière jamais vue auparavant. Science-fiction décontractée, plus attentive aux idées qu’à l’action, et qui propose une ambiance et un rythme inhabituels à la télévision.

‘Le jour des triffides’

Toutes les films apocalyptiques modernes basés sur les contagions, les fléaux et les invasions s’inspirent du roman fondateur de John Wyndham. Personne qui se réveille dans un hôpital et les rues sont désertes? Ici. Obligation de ne pas faire de bruit pour ne pas alerter les envahisseurs? Ici. Message environnementaliste? Ici. Cette mini-série de la BBC en deux épisodes de 2009 peut avoir des effets spéciaux limités aujourd’hui, mais elle est parfaite pour nous rappeler d’où viennent de nombreux codes que nous apprécions dans le genre aujourd’hui.

‘Élevé par les loups’

Bien que sa deuxième saison ait déjà été annoncée, cela vaut la peine de jeter un coup d’œil à cette première car dans une large mesure, un grand nombre de ses arcs d’intrigue et de ses propositions sont fermés. Une des séries les plus étranges et inclassables de l’année, buvant à la fois de la science-fiction New Flesh et dystopique, ainsi que du propre «  Alien  » de Ridley Scott, avec l’histoire d’une paire d’androïdes arrivant sur une planète presque déserte pour élever des enfants humains.

«Devs»

L’une des meilleures séries de science-fiction de ces derniers temps, celle-ci, complètement autonome et écrit et réalisé par l’un des grands talents récents du genre, Alex Garland. Ici, une intrigue d’abord policière (la disparition d’un programmeur dans une entreprise comme Google) déchaîne une série de complots et de révélations qui vont de l’industriel au métaphysique.

‘Gardiens’

Il y avait des raisons plus que justifiées de ne pas croire que cette adaptation se concrétiserait. La terrible version précédente de Zack Snyder nous a fait recréer le dessin animé Superlópez de « Non, pas encore à la maison des fous! » penser que cela pourrait se répéter, mais heureusement nous nous sommes trompés. Damon Lindelof n’a pris la bande dessinée d’Alan Moore que comme point de départ pour proposer une suite qui allait beaucoup plus loin, qui mettait Rorschach à sa place et qui élargissait la mythologie des personnages originaux. Et tout est autoconclusif. Une merveille.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur