mardi, juillet 23, 2024
AccueilTech100x plus rapide que la 5G ? C'est ce que promet cette...

100x plus rapide que la 5G ? C’est ce que promet cette technologie révolutionnaire venue du Japon

Une avancée spectaculaire vient bouleverser le monde de la communication sans fil : un nouveau chipset, capable de traiter des données à une vitesse époustouflante de 640 Gbps, soit cent fois plus rapide que la technologie 5G actuelle.

Cette prouesse technologique, développée par des chercheurs de l’Institut de Technologie de Tokyo en collaboration avec l’Institut National des Technologies de l’Information et de la Communication du Japon, promet de transformer notre façon de vivre et de communiquer.

Lire aussi :

Un bond technologique majeur

Le nouveau chipset repose sur une architecture de 65 nm, une méthode de fabrication qui permet de produire en grande série à des coûts réduits. Utilisant le procédé CMOS (Complementary Metal-Oxide-Semiconductor), il se présente non seulement comme une solution économique mais aussi comme une révolution dans la capacité de traitement des données à haute fréquence.

Insolite : Le premier taxi aérien est lancé en plein milieu du désert par ce pays qu’on attendait pas sur une telle technologie

Le défi de la haute fréquence

Actuellement, les services Internet mobiles de cinquième génération, ou 5G, fonctionnent dans une bande de fréquence allant de 24 à 47 GHz, offrant des vitesses pouvant atteindre 10 Gbps. Cependant, pour répondre à la demande croissante de services sans fil plus rapides et capables de traiter des volumes plus importants de données, la prochaine génération de réseaux utilisera des bandes de fréquence de 110 à 170 GHz. Ce saut dans les fréquences pose cependant un risque accru d’atténuation du signal, que le nouveau chipset parvient à surmonter grâce à des innovations en matière de conception.

Un chipset surdoué

Le chipset, fruit du travail du professeur Kenichi Okada et de son équipe, intègre des circuits intégrés émetteurs et récepteurs avec une bande passante impressionnante de 56 GHz. Il comprend également une gamme étendue d’amplificateurs pour améliorer la qualité du signal, notamment des amplificateurs à faible bruit et des amplificateurs distribués, ainsi qu’un convertisseur de fréquence intégré pour ajuster le signal aux bandes désirées.

Des tests prometteurs

Lors des tests, le chipset a démontré une excellente linéarité pour la modulation multi-niveau. Avec une modulation 32 QAM et un taux de symboles de 40 Gbaud, une vitesse de transmission de 200 Gbps a été atteinte, avec un taux d’erreur binaire inférieur à 10-3. Pour une modulation 16 QAM, les chercheurs ont réussi à atteindre des vitesses de 120 Gbps sur une distance de près de 15 mètres.

Perspectives d’application

Le potentiel de ce chipset est immense, ouvrant la voie à des applications innovantes dans des domaines aussi variés que l’automobile autonome, la télémédecine et les expériences de réalité virtuelle avancée. Son impact pourrait révolutionner non seulement les communications mobiles mais aussi de nombreux autres secteurs reliant le monde numérique au quotidien des utilisateurs.

Vers un avenir connecté

Les implications de cette technologie pour l’avenir sont considérables. Elle promet une connexion plus rapide, plus stable et plus efficace, capable de supporter un nombre croissant d’appareils et de services numériques. Les résultats de cette recherche ont été présentés lors du Symposium IEEE sur la Technologie VLSI et les Circuits 2024, un événement qui marque un tournant décisif dans la recherche et le développement des communications sans fil.

Batterie de 1000 km pour les voitures électriques : Un rêve bientôt réalité ou une chimère coûteuse ?

Cet article explore le développement et les tests d’un nouveau chipset sans fil capable de transmettre des données à des vitesses jusqu’à 640 Gbps, dépassant largement les capacités actuelles de la 5G. Ce progrès pourrait non seulement accélérer significativement les débits de transmission mais aussi étendre les horizons de la connectivité future, promettant des avancées majeures dans des secteurs comme l’automobile autonome et la réalité virtuelle.

Source : Eurekalert

Top Infos

Coups de cœur