En lisant une publication du Boston Consulting Group, nous avons découvert que Starbucks n’était pas simplement une chaine de ‘salons de café’ mais aussi une véritable tech-company.
La publication du BCG ‘Agir sur l’impératif digital‘ considère 3 actions impératives : vitesse, échelle, valeur. Agir vite (même s’il s’agit d’actions limitées), Agir globalement quitte à révolutionner la culture d’entreprise, ne pas Agir pour Agir mais pour créer de la valeur.

L’impératif Agir globalement est illustré par un retour sur la stratégie digitale de Starbucks que nous avons découverte et qui nous a bluffée.

2008 : Starbucks investit les réseaux sociaux pour développer une politique de fidélisation des ses clients (rappelons que Facebook n’a été créé qu’en 2008 et Twitter en 2006)
2009 : Starbucks crée une première mobile app permettant de géo-localiser ses magasins ainsi que d’obtenir des informations nutritionnelles sur ses produits
2010 : Lancement d’une mobile app de paiement sans contact (scan d’un code barre, app développée à partir de solutions existantes)
2015 : Lancement de l’app Mobile Order & Pay (commande et paiement à l’avance, pas de file d’attente)

Résultats : 13,3 millions d’utilisateurs des mobile app (+8% par an), 20% des ventes aux US sont réalisées via cette app.
Et bien sûr la connaissance des clients permet un service personnalisé : anniversaire, habitudes de consommation connues par tous les salons, variation de la consommation en fonction de la météo….

Et pour finir, ce mois ci, Starbucks lance en Corée une mobile app permettant une commande vocale avec possibilité de préciser ses préférences et bien sûr un paiement sans contact. Pour nous ce sera un Caramel Macchiato Grande avec du lait demi-écrémé.

De quoi donner des idées à nos réseaux de distribution de type Carrefour, BioCoop…

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *