En remerciant Wikipédia

L’ochlocratie (du grec ancien ὀχλοκρατία / okhlokratía, via le latin : ochlocratia) est un régime politique dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d’imposer sa volonté.

L’ochlocratie est, dans la théorie de l’anacyclose – théorie cyclique de la succession des régimes politiques – formulée par l’historien grec Polybe (admise par Cicéron dans le De Republica, et reprise par Machiavel), le pire de tous les régimes politiques.

C’est le stade ultime de la dégénérescence du pouvoir. Polybe décrit un cycle en six phases qui fait basculer la monarchie dans la tyrannie, à laquelle fait suite l’aristocratie qui se dégrade en oligarchie, puis de nouveau la démocratie entend remédier à l’oligarchie, mais sombre, dans une sixième phase, dans le pire des régimes qui est l’ochlocratie, où il ne reste plus qu’à attendre l’homme / la femme providentiel.le qui reconduira à la monarchie.

Dans le Contrat social, Jean-Jacques Rousseau définit l’ochlocratie comme la dégénérescence de la démocratie : « En distinguant, la démocratie dégénère en Ochlocratie » (livre III, chapitre 10, p. 423 du tome III dans l’édition de la Pléiade). L’origine de cette dégénérescence est une dénaturation de la « volonté générale », qui cesse d’être générale dès qu’elle commence à incarner les intérêts de certains, d’une partie de la population, et non de la population tout entière (cf. II, 3) ; il peut s’agir, à la limite, d’une « volonté de tous », non d’une « volonté générale ».

En illustration l’appel à la marche sur Rome de 1922 conçue par Mussolini. A l’époque le signe de ralliement c’était les chemises noires…

Similar Posts