45 secondes, c’est peu et c’est beaucoup, surtout aujourd’hui. Tout va plus vite, nous allons plus vite. Vers où ? La réponse vous appartient.

45 secondes entre deux sollicitations, 45 secondes pour se détendre, apprendre, s’intéresser, exercer son esprit critique et pourquoi pas réfléchir.

45 secondes car nous pensons à Montaigne et sa formation au jugement “Les abeilles pillotent de-ça de-là les fleurs. Elles en font après le miel qui est le leur ; ce n’est plus thym, ni marjolaine. Ainsi les pièces empruntées à autrui, il les transformera et confondra pour en faire son ouvrage, à savoir son jugement. Son institution, son travail et son étude ne visent qu’à le former. Le gain de notre étude, c’est d’être devenu meilleur et plus sage.