Marre d’un animateur télé ? Pourquoi ne pas en faire un business

Ce qu’il y a d’intéressant à suivre l’évolution de la société chinoise en ce début de 21ème siècle, c’est que l’on apprend une belle leçon : à chaque problème, il y a un solution business.

Dire du mal, cela fait du bien

La Série ‘Tout va bien’ est un phénomène viral en Chine. Des parents élèvent leurs enfants comme des ‘produits’. Toutes les relations sont de facto des relations de business. Un père falot, une mère dominante élevant ses deux fils pour les rentabiliser, une fille négligée. Un fils vend son amour filial à sa mère quand l’autre, diplômé de Stanford, rapporte de la gloire à la famille. Telle est la famille Su.

Les téléspectateurs sont tellement en empathie avec les personnages qu’ils en arrivent à avoir pour eux des relations de haine. Et des petits malins ou écrit autrement des esprits entreprenant ont créé sur WeChat et QQ (les Whatsapp locaux) des groupes privés permettant, moyennant finance, d’insulter les mère, père, fils et fille de la série Su. Juste pour préciser que WeChat et QQ ce sont respectivement 200 et 800 millions d’utilisateurs mensuels.

En payant 0,15$ sur la plateforme d’e-commerce Taobao (500 millions d’utilisateurs) vous pouvez vous connecter à un des douze groupes WeChat ou QQ qui vous permettront de vous défouler contre les personnages de la série. Vous pouvez lancer des discussions ou participer à une discussion déjà en cours.

Exemples de groupes auxquels vous pouvez vous abonner (Capture d’écran TaoBao)


Comme un besoin de communiquer avec un tiers

Cet exemple d’un besoin de partager avec un tiers ses sentiments s’inscrit dans une tendance de fond.

Un des vendeurs de ce type de service sur la plateforme ToaBoa explique que même si un utilisateur n’est pas là pour critiquer un des membres de la famille Su, il peut profiter du groupe privé pour se défouler et ce quel que soit le sujet et être écouté par d’autres personnes. Certains en profitent pour critiquer leur patron, leur société, faire part de leurs problèmes personnels (mais pas le régime, la censure veille…).

Si vous n’avez pas envie de crier votre haine mais plutôt d’être câliné après une dure journée de labeur, vous pouvez payer un groupe sur WeChat pour qu’il vous adresse des mots doux et des compliments. Vous inscrire à un ‘groupe de louanges’ vous coutera 7,45$ les 5 minutes (les louangeurs étant rémunérés 7cts la louange).

Sur TaoBao vous pouvez aussi vous abonner à un service pour recevoir un message vous souhaitant une bonne nuit ou un joyeux anniversaire (15cts le message).

Le développement de l’empathie digitale est l’un des phénomènes qui font de la Chine moderne un modèle très intéressant à observer. Avec évidement la question sous-jacente la Chine et les chinois.e.s sont-ils la préfiguration ce que nous serons ou sont-ils réellement un peuple à part ? La digitalisation des sociétés va-t-elle créer uniformisation ou au contraire morcellement du genre humain ? La réponse appartient aux sociologues d’après demain.

0