Herbicides, pesticides, plantes OGM….un marché mondial de 100Mds$ menacé par une véritable disruption. Il se pourrait que le glyphosate devienne inutile avant même d’être interdit (en Europe tout du moins).
Et cela grâce à une nouvelle technique, le “see and spray”. L’énoncé est simple : repérer la mauvaise herbe et la détruire plutôt que de répandre massivement par hélicoptères, avions, tracteurs les produits chimiques des firmes telles que Bayer, Monsanto and Co.

Plusieurs projets – suisse (ecoRobotix), américain (Blue River), danois (Agrointelli) – devraient  commercialiser dès 2019 des Robots – autonomes ou tractés – permettant une identification plante-à-plante et donc une utilisation d’agents biocides sélective (une combinaison intéressante de robotic, big data et deap learning).
Selon les initiateurs de ces projets, l’utilisation du “see and spray” devrait aboutir à une réduction de 80 à 90% des biocides pulvérisés (dont nous connaissons les impacts sur la nature et ceux qui en vivent, s’en nourrissent…).

S’engage maintenant une compétition opposant les firmes produisant la chimie et celles fabriquant le matériel agricole. Ces dernières ayant pris une longueur d’avance (John Deere a racheté Blue River, Bosh développe son propre projet).

Au delà de cette lutte de géants, les agriculteurs, les consommateurs et le petits oiseaux…seront les premiers bénéficiaires de cette révolution.
Le “see and spray”, c’est tout de même plus intelligent que le Carpet Bombing…

Ici la vidéo de présentation du robot d’ecoRobotix

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *