L’Institut Futur of Life s’est amusé (gasp) à réaliser une petite histoire animée des guerres nucléaires évitées de peu. Certaines même de très peu. Effrayant ? Oui. Surtout quand nous entendons les discours de certains. Et hélas, que vaut (qu’importe) la stratégie de dissuasion nucléaire française face à la bêtise des hommes ou aux incidents mécaniques ? Rien.

Une pensée pour un dirigeant soviético-russe un peu oublié voire méprisé par l’histoire : Boris Yelstin. Heureusement qu’il avait du sang froid le bonhomme…

En vous présentant nos excuses pour les fautes de traduction…indépendantes de notre volonté.

Similar Posts