45s – L’IA nouveau Pacha des sous-marins autonomes

Temps de lecture : 1 mn

La Chine développe une flotte de sous-marins autonomes dont les missions seront de surveiller et détruire d’autres navires et sous-marins. Ces engins seront opérationnels d’ici 2020  selon le South China Morning Post.

Les mers sont devenues la nouvelle « aire de jeux des superpuissances » se concurrençant pour repérer et exploiter les énormes quantités de ressources naturelles et d’énergie sous-marines. L’une des zones les plus contestées est la mer de Chine méridionale. Ces sous-marins y seront déployés pour aider à contrer les efforts des puissances occidentales qui essayent de lutter contre la militarisation par la Chine de cette zone stratégique.

Propulsé par des moteurs diesel-électriques assurant une autonomie de plusieurs mois, ces sous-marins sont conçus pour fonctionner avec peu ou pas d’interaction humaine.

Ils s’appuieront sur l’intelligence artificielle pour les aider à prendre des décisions, y compris naviguer dans les eaux encombrées et éviter la détection. Ils ne remplaceront pas les sous-marins ‘humains’, mais ils sont conçus pour travailler à leurs côtés. Ils peuvent déployer des mines et agir comme leurres pour les sous-marins ennemis.

Et ils pourraient même aller un peu plus loin. « il peuvent même effectuer des attaques Kamikaze, » confie un chercheur chinois au SCMP.

La Chine n’est pas la seule à construire des véhicules sous-marins autonomes.

Ainsi la US Marine a développé un « chasseur de sous-marin » pour faire face au problème de l’expansion rapide des sous-marins chinois. Équipé de capteurs et radars, il utilise également l’intelligence artificielle pour l’aider à fonctionner indépendamment pendant des mois. À l’aide de signatures sonores et d’images, il peut comparer sa cible à des engins précédemment identifiés et utiliser cette information pour prendre des décisions. La Russie a également commencé à développer son propre VSA-Short pour les véhicules sous-marins autonomes. La différence ? Les sous-marins russes seront capables d’embarquer des ogives nucléaires.

0