Nous apprenions dans une chronique précédente que Google s’intéressait à notre Bien-Être Digital (en nous demandant pourquoi…?). Nous souhaitons aujourd’hui vous parler du projet Jigsaw de ce même Google. Jigsaw ? C’est un peu brutal comme nom – scie sauteuse traduit en français. Mais sachant que l’un des premiers objectifs de Google/Jigsaw est de lutter contre la censure répressive que certains états imposent à leur population, cela peut se justifier.

Quels sont les objectifs du projet Jigsaw :
– offrir des outils de lutte contre la censure répressive (60% des internautes vivent dans des pays qui ont recours à une certaine forme de censure),
lutter contre le cyber-harcèlement collectif (cf. le vote récent d’une loi contre le cyber-harcèlement sexiste en France),
– lutter contre la radicalisation et la propagande en ligne,
– favoriser la transparence et la responsabilité (et donc lutter contre la corruption, entre autre).

Pour atteindre ces objectifs, Jigsaw/Google met – GRACIEUSEMENT – à disposition des internautes, des journalistes, des ONG… des outils digitaux et les services associés :
– protection conte les attaques DDoS (tentative de rendre un service en ligne inaccessible en le submergeant de trafic provenant de sources multiples)
– outil pour repérer les conversations ‘toxiques’ et leur propagation,
– outil d’analyse de masse de vidéos Youtube pour enquêter sur les crimes de guerre,
– (…)

Ce projet Jigsaw/Google est déjà une réalité. Un exemple : En partenariat avec Al Jazeera, Jigsaw/Google a créé un outil qui tire parti des médias sociaux pour obtenir des informations sur les défections des officiels syriens et leur rapprochement avec l’opposition.

Pour en savoir plus, pour éventuellement participer à ce projet ou même en bénéficier, c’est ici. (site en français)

Espérons que d’autres géants du Net se joindront à Alphabet/Google au service de la Force.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *