Vous postulez à un job, on vous demande une lettre de recommandation, vous êtes une femme….nous vous recommandons de tenir compte des résultats d’une étude réalisée par Mikki Hebl et des chercheurs des universités de Rice et Houston.

Ces chercheuses ont analysé sous l’angle de la sémantique le contenu de lettres de recommandation écrites pour des femmes et pour des hommes. Elles se sont plus particulièrement attachées à identifier les mots ou bouts de phrases identifiés comme ‘semant le doute‘.

Ces mots ou phrases sont répartis en quatre catégories :
négative : apportant explicitement un jugement négatif,
fausse louange : critique indirecte exprimée par le biais d’un compliment chétif,
frileuse : langage vague, prudent,
hors de propos : non relié à la description du job.

Exemples : elle à quelques compétences dans le domaine, elle pourrait être une bonne manageuse…

Dans une première étude Mikki Hebl et son équipe étudiaient les lettres de recommandation elles-mêmes. Après analyse elles ont constaté que les lettres écrites pour les femmes contenaient significativement plus de ‘semant le doute’ que celles écrites pour les hommes à l’exception de la catégorie relevant de l’information hors de propos.

Dans une seconde étude les chercheuses ont étudié la lecture des lettres de recommandation pour savoir si les ‘semant le doute’ avaient un impact ou non. Elles ont demandé à 300 universitaires de noter des lettres de recommandation. Ces lettres ne contenaient qu’un seul ‘semant le doute’ et étaient écrites aussi bien pour des hommes que pour des femmes. Le résultat est qu’il suffit d’un et d’un seul ‘semant le doute’ pour que la lettre soit jugée négativement. Là encore à l’exception de la catégorie ‘hors de propos’. Et surtout, il n’y avait pas de distinguo entre les genres.

Conclusion : soyez, mesdames, attentives aux lettres que l’on écrit pour vous. Elles pourraient contenir un biais (que nous imaginons plus inconscient que conscient…). Or il suffit d’un seul propos semant le doute pour que vous ne luttiez pas à égalité pour l’obtention du job auquel vous postulez.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *