Tencent, vous connaissez ? Pas nécessairement. Mais sans doute avez vous entendu parlé de WeChat – 1.040.000.000 utilisateurs mensuels actifs au 1er trimestre 2018. Tencent c’est une compagnie chinoise de Shenzen, un de ces mastodontes 2.0, voyez Alibaba et Baidu, qui de Fournisseur d’Accès à Internet est devenu le concurrent #1 de Facebook, Paypal et WhatsApp.

Récemment Tencent est devenu en Chine, grâce au lancement de son jeu-vidéo Honour of Kings un véritable phénomène et de société et un problème politique. Précisons tout d’abord que Honour of Kings ce sont plus de 200.000.000 joueurs mensuels

Problème politique car le gouvernement central qui entend tout maitriser et réguler pour le bonheur du Peuple se doit de lutter contre un jeu qui, combiné à WeChat, permet à certains de dialoguer et de critiquer le régime. Mais cela les censeurs (rappelons que rien que chez Weibo il y a 13.000 censeurs actifs au quotidien), les censeurs donc savent gérer et l’AI permet d’identifier rapidement les délinquants remettant en cause le bien-fondé de la doctrine.

Mais soyons bienveillants, au moins dans cette chronique, est considérons que le gouvernement chinois à tout à fait raison de vouloir lutter contre deux fléaux – dommages collatéraux de la passion des kids pour les jeux vidéos sur smartphone – l’addiction et la myopie.

Pour lutter contre l’addiction Tencent, qui a déjà mis en place des ‘limitateurs’ de temps d’utilisation de son jeu Honnour of Kings, teste une nouvelle fonctionnalité : la reconnaissance faciale qui permet de détecter si un joueur à l’age légal requis pour jouer (il faut avoir plus de 12 ans pour  jouer à ce jeu).

Pour lutter contre la myopie, une solution radicale est mise en place sur les Iphone X et suivants. Ces smartphones embarquent une nouvelle technologie (Apple’s TrueDepth camera system) qui permet de mesurer la distance entre le téléphone est les yeux de l’utilisateur. Dorénavant sur Honnour of Kings, si un joueur est à moins de 40cm du téléphone l’image est automatiquement floutée.

Comme le déclarait récemment l’agence officielle Xinhua  : “Pour le futur de la nation, nous ne pouvons pas permettre à des sociétés de s’enrichir en rendant la jeunesse addict à des jeux vidéo.”  La valeur de l’action Tencent a perdu 20% suite aux déclarations de Ministres visant à lutter contre l’addiction. Cette compagnie a donc réagi pour ne pas subir une interdiction du jeu.

Ces deux exemples pour nous faire réfléchir sur ce le mode de régulation à la chinoise. D’un côté une légitime intention, de l’autre une régulation coercitive. Et nous en France, en Europe, comment allons-nous lutter sur ce que nous savons déjà être un des problèmes majeurs pour nos kids 2.0 (cf. les discussions du matin entre les parents d’élèves) ?

 

Similar Posts