En pensant que l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ne nous en voudra pas pour reproduire une de ses news…nous voulions partager cette petite innovation que tous les gamers du monde attendent impatiemment : des gants de réalité virtuelle permettant de toucher et d’en ressentir la sensation.

Fait de nylon, le gant est équipé de fines lames de métal élastiques qui coulissent l’une sur l’autre sur le dessus des doigts de l’utilisateur. Ces lames sont séparées par un isolant électrique. Au contact d’un objet virtuel, une tension est envoyée entre les lames, qui se collent soudainement entre elles par attraction électrostatique, ce qui bloque le mouvement des doigts. Dès que la tension est enlevée, les lames peuvent coulisser et les doigts sont à nouveau libres.

Vidéo de présentation (en anglais, démo de l’utilisation à partir de 1:20)

Les chercheurs de l’EPFL mènent aussi des études pour voir jusqu’à quel point il est nécessaire d’être fidèle à la réalité pour donner une sensation réaliste aux utilisateurs. «Le système sensoriel humain est très développé et hautement complexe. Nous sommes dotés de différents types de récepteurs qui sont répartis de manière dense dans nos articulations et également dans notre peau», explique Otmar Hilliges, directeur de l’ Advanced Interactive Technologies Lab à l’EPFZ. “Ainsi, produire un feedback réaliste lors d’une interaction avec des objets virtuels est un problème compliqué et encore non résolu à ce jour. Notre travail est un pas en avant, et il se concentre en particulier sur le feedback kinesthésique

Dans le futur, l’idée consiste à utiliser du tissu conducteur pour développer cette technologie pour d’autres parties du corps. «Le plus gros marché concerne actuellement les «gamers», mais d’autres applications sont imaginables. Notamment en médecine, pour la formation des chirurgiens sur des plateformes virtuelles. Cet outil est aussi pensé pour la réalité augmentée»

Similar Posts