En synthèse de leur étude Rethinking Treasury – 2018, les analystes d’HSBC jugent que ” la vision des CFO sur les trésoriers ‘modernes’ correspond à la propre vision des trésoriers sur  leur rôle futur. Cependant cette vision doit être transformée en mise en œuvre pratique et en une compréhension commune du rythme et des priorités des transformations à réaliser.

L’étude complète n’est disponible que pour les clients HSBC. En voici néanmoins les principaux résultats.

1/ CFO et Trésoriers considèrent qu’ils doivent sensiblement améliorer leur Risk Management et ce surtout sur la partie FX

Les CFO s’attendent à ce que les trésoriers réagissent plus rapidement et plus efficacement face aux nouveaux risques. Les trésoriers doivent être à la fois des risk-managers et des partenaires stratégiques.

 

2/ Pour cela, les Trésoriers doivent avoir une vision plus ‘stratégique’

Les responsabilités des trésoriers s’accroissent car a) de nombreuses entreprises ont augmenté leur empreinte internationale soit par croissance organique soit par fusion/acquisition, et sont par conséquent amené à prendre en compte de nouveaux facteurs de risque ; et b) l’environnement extérieur devient de plus en plus complexe et imprévisible.

La réflexion sur le long terme doit devenir le cœur d’une trésorerie efficace. Cette approche permettra aux entreprises d’améliorer leurs processus décisionnels en tirant parti de l’expertise des trésoriers.

 

3/ Les CFO estiment qu’il faut allouer plus de ressources aux trésoreries

L’enquête menée auprès de 200 CFO et 300 trésoriers met en évidence une pénurie de formation : alors que 57% des trésoriers veulent accroître l’expertise de leur équipe en termes de gestion des risques, seuls 32% des CFO ont augmenté les ressources pour leurs trésoreries au cours des deux dernières années.

 

4/ Les outils technologiques sont une solution pour combler l’écart entre ressources et attentes

Les trésoriers et leurs équipes sont souvent tenus de développer de nouvelles compétences et d’explorer de nouvelles façons de travailler, de s’acquitter efficacement de ces tâches. Cela inclut la nécessité d’exploiter les nouvelles technologies.

Laissons les analystes de la HSBC conclure :

“Une bonne relation entre CFO et trésorier est cruciale. Cela signifie que la communication doit pouvoir s’exercer dans les deux sens pour engendrer une confiance mutuelle plus forte. Les trésoriers doivent de plus en plus jouer le rôle de partenaire stratégique pour le CFO plutôt que d’être de simple conseiller subalterne.

Les trésoriers doivent être plus confiants pour exiger les ressources dont ils ont besoin afin d’accroître leurs capacités et leur expertise en matière de gestion des risques.»

 

 

 

 

 

Similar Posts