Nombreuses sont nos chroniques vous relatant la progression de la vidéo-surveillance en Chine (couplée à la reconnaissance faciale c’est une arme de contrôle politique d’une efficacité redoutable). Prenons un peu de hauteur (ha, ha, ha) et badinons sur les pigeons. Car oui en Chine les drones de surveillance peuvent désormais être déguisés en pigeon !

D’abord quelques détails techniques :

Ce qui donne dans la réalité :

50cm de long, 200g, 40km/h, autonomie de 30mn. Pouvant voler au milieu de leurs congénères sans éveiller leur suspicion. Après plus de 2.000 tests ces pigeons-drones ont été déployés dans 5 provinces chinoises et tout particulièrement dans la province, à majorité Ouïgour, du Xinjiang. Rappelons que le Xinjiang est bordé par la Mongolie, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde !!!

 

Le plus inquiétant pour conclure : ce programme a été révélé au public par un des participants au développement du J-20 Stealth Jet (avion de chasse équipant la People’s Liberation Army Air Force (PLAAF). Ce participant – étonnamment anonyme – indique que les pigeons-drones ont été conçus pour tromper des radars militaires de surveillance du trafic aérien.

Notre conseil pour les touristes découvrant la Chine : ne vous en prenez pas aux pigeons quettant un bout de pain, vous pourriez porter atteinte à la propriété de l’État !

Similar Posts