Le 13 novembre 2018, l’USPTO – US Patent and Trademark Office – a accordé un brevet à Xerox pour une solution Blockchain permettant un audit des documents électroniques.

Le 13 novembre 2018, l’USPTO a accordé un brevet à American Express pour une solution Blockchain permettant la capture et la transmission d’images de ‘preuve de paiement’.

Le 13 novembre 2018, l’USPTO a accordé deux brevets à Amazon pour des solutions Blockchain pour 1/ une méthode de protection et cryptage des signatures digitales, 2/ une méthode d’optimisation du stockage des data.

Le 12 novembre 2018, l’USPTO a accordé un brevet à IBM pour une solution Blockchain, à destination de la recherche scientifique, facilitant le traitement des data.

A noter qu’à ce jour IBM a déjà déposé et obtenu 89 brevets sur la techno Blockchain.

Cette petite liste, non-exhaustive bien sûr, pour alimenter deux réflexions :

1/ Vous êtes concerné par la Blockchain ? Vous concevez/développez des solutions DLT et autres…? Il va vous falloir ajouter une dimension juridique à vos travaux pour vous couvrir d’un risque sur le Propriété Intellectuelle. Surtout si votre solution concerne le marché US.

2/ Vous adressez le marché Européen ? Un brevet Blockchain peut-il (doit-il) être déposé ? Et si oui comment ? Pour information nous avons tapé ‘blockchain’ sur le site de l’Office Européen des Brevets (OEB). 3 réponses et, de ce que nous avons compris, aucun brevet déposé à aujourd’hui.

Alors notre conseil du jour et il est gratuit : réservez votre journée du 14 décembre pour suivre la conférence Patenting Blockchain de l’OEB. Et si vous ne pouvez pas vous libérer pour aller passer une journée découverte à La Hague, essayez de vous procurer un compte-rendu surtout de la conférence de 9h15 que nous vous laissons découvrir ici.

Similar Posts