C’est l’histoire d’un docteur qui doit injecter un vaccin à un gamin de 8 ans et qui, juste avant de préparer la seringue, voit le bambin mettre sur sa tête un casque de réalité virtuelle. Il pique, injecte et le môme ne sent rien. La mère elle-même, étonnée du non-événement, demande au docteur Chad Rudnick (Université Florida Atlantic) s’il a vraiment piqué son fils.

Alors le bon docteur Rudnick (photo) a une idée  : tester à grande échelle l’utilisation de casques de VR pour détourner l’attention des gamin.e.s. Et, avec un casque à 100$, une application sur son téléphone à 1$, il obtient une diminution de 94,1% non seulement de l’angoisse pré-piqure, mais aussi du ressenti – aïe – de cette petite douleur fugace (et souvent exagérée) d’une aiguille perçant la peau et du liquide se répandant dans la chair.

Alors nous lançons un appel à tous les fabricants de casques VR : mettez à disposition des médecins un de vos produits, vous faciliterez la vaccination des kids et qui sait…vous recruterez peut être de futurs clients.

Similar Posts