Afin de lutter contre les piétons ne respectant pas les feux rouges/verts ou les passages pour piétons la police de Shenzen a mis en place, récemment, un nouveau système de ‘name and shame’.
Ce système combine des caméras à reconnaissance faciale et la projection sur écrans géants du visage et du nom du fautif.
En 10 mois d’utilisation, ce sont 14.000 personnes qui ont ainsi été publiquement tancées.


Pour compléter ce premier niveau de réprimande, la police pourrait s’associer avec les réseaux sociaux WeChat et Weibo pour, ayant identifier le coupable, lui envoyer directement sur son téléphone portable dans un premier temps un message d’alerte puis à terme lui adresser une contravention.

Sachant que la Chine vient de lancer un système de ‘crédit-social’ (inscription sur une liste des individus ayant de mauvais comportements, liste communiquée aux banques qui devront restreindre l’accès aux crédits des ces mauvais citoyens), il va falloir aux chinois apprendre à…marcher dans les clous.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *