Si vous avez des enfants à l’école, il vaut peut être mieux que vous ne lisiez pas la suite de cette chronique. Quoique de très nombreuses études ont démontré que plus un enfant est exposé aux bactéries et champignons, plus il est résistant. On continue ?

Donc, des chercheurs de Yale se sont intéressés aux bureaux des écoliers (3 écoles dans le Connecticut, des kids de 7 à 12 ans). Ils sont plus particulièrement penchés sur le problème du bouillon de culture que représentent ces bureaux. Chaque bureau était nettoyé avant analyse et a été testé 5 fois durant l’année scolaire.

Résultats :
– les analyses réalisées 30mn après nettoyage ont révélées que seule la moitié des bactéries et champignons avait été réellement nettoyée,
– après 2 ou 3 jours la communauté microbienne était entièrement reconstituée,
– 70 à 80% des microbes étaient d’origine humaine (peau, bouche, intestin),
– c’est essentiellement quand les enfants s’assoient sur les bureaux que les microbes et champignons recolonisent leur domaine.

Dans ces écoles, les bureaux – partagés par plusieurs écoliers – ne sont nettoyés qu’une fois par semestre. Ils sont donc un véritable réservoir facilitant la transmission des microbes et autres champignons d’écoliers à écoliers.

Maintenant qu’ils connaissent la composition micro-fongique des bureaux, les chercheurs vont s’attacher à mettre au point un produit nettoyant efficace.
Nous disons bravo (et nous pensons…trop tard !).

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *