Un censeur humain ne peut analyser que quelques milliers d’images/vidéos par jour.
Or chaque jour ce sont plus de 600.000h de vidéos qui sont publiées rien que sur Facebook (7.500 content reviewers travaillent chez Facebook).

Vous êtes dirigeant d’un grand pays. Vous ne voulez pas que votre peuple soit exposé à des images pornographiques et/ou violentes voire vulgaires ? Le bien être de votre population est votre souci numéro 1 ? Mais vous n’avez pas les moyens de payer des humains pour surveiller les vidéos mises en ligne ? SenseTime a la solution à votre problème.

SenseTime a été deux fois dans l’actualité ces dernières semaines 1/c’est la société AI avec la plus importante valorisation (600m$ investis par Alibaba) 2/ Elle a développé et commercialisé une solution de reconnaissance faciale utilisée en Chine et en Malaisie.
Avec un certain succès puisqu’un délinquant a été arrêté au début du mois en Chine du Sud après avoir été identifié dans une foule de 50.000 personnes assistant à un concert.

C’est avec une certaine fierté que SenseTime a annoncé mercredi 25/04 le lancement d’un nouveau produit AI – SenseMedia – capable d’analyser les vidéo en ligne pour repérer les images non-compatibles avec les bonnes mœurs.
Pour un coût modeste : 0,39€/jour avec taux d’efficacité de 99,5% permettant de remplacer 2.000 humains qui eux couteraient 51.890€.

Un grand bond en avant on vous dit. (Merci au South China Morning Post)

PS : pour ceux qui veulent se rappeler ce qu’a été le Grand Bond en Avant lancé par Mao en 1958, c’est ici.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *